Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Des mots d'instants

S'endormir un lundi soir tard à 1h30, quand son homme dort déjà.

Consulter l'air de rien sur son smartphone le fil d'un réseau social et apprendre que Maurane, oui, Maurane, est décédée dans son appartement bruxellois, pas très loin de chez moi. C'est tout simplement comme un cauchemar éveillé. Une chose à laquelle on ne peut pas croire. 

J'ai revérifié sur d'autres sites mais la RTBF a été la première a avoir relayé cette info qu'on veut pas lire ni entendre.

Parce que les artistes nous apportent du bonheur, des vibrations, des sensations à nulle autre pareille.

Je me suis pourtant endormi mais, en me réveillant, la douleur fut plus grande. Elle s'est accentuée au fil de ma journée de travail. 

J'ai vu Maurane en concert il y a près de 15 ans, au Cirque Royal de Bruxelles. Au 2e ou 3e rang ? Tout proche. La voyant venir sur scène en avouant souffrir de la mort de son père. Ca ne l'a pourtant pas empêchée de tout donner, dans son concert, avec une générosité énorme et une voix qui, je m'en rappelle, me prit aux tripes. C'était l'époque de "Toutes les mamas", de "Sur un prélude de Bach", de "Mentir" et j'en oublie.

Tu vas me manquer, Maurane. Comme tu vas manquer à tant et tant...

Voir les commentaires

Des mots d'instants

Se poser, capter, écrire des instants de vie qui intriguent, apaisent ou interrogent. Parfois, un peu de rêverie et de fiction s'en mêlent.

Hébergé par Overblog